Aller au contenu principal

Châteaux forts, saints et Richard Wagner

|   Événements Précédents

L'association franco-allemande (DFG) a exploré la Franconie avec des amis français.

   Notre désormais traditionnel voyage commun nous a conduits, ainsi que nos amis de la ville jumelle deTaverny, en Franconie pendant une semaine.

   Il y a quatre ans, et donc avant l'arrêt de nombreuses activités à cause du Covid 19, nous étions allés ensemble dans le Périgord, dans le sud-ouest de la France. Cette fois-ci, la Franconie et sa partie bavaroise étaient la destination du voyage.  De beaux paysages, des bâtiments historiques, des artistes de renommée mondiale et la bonne cuisine franconienne ont mis les participants de bonne humeur et leur ont laissé par la suite des souvenirs impérissables.

   Le groupe de trente personnes a voyagé confortablement dans un bus de l'entreprise de voyage Peters de Lüdinghausen. Cordelia Peters, en tant que guide, a conduit le groupe à travers un programme varié, dont le point de départ était confortablement situé dans un hôtel urbain au cœur de Bayreuth.

   La visite guidée de la ville et les explorations privées à Bayreuth étaient entièrement placées sous l'influence du compositeur Richard Wagner. L'héritage de ce grand fils de la ville est visible partout. Sa maison, la maison Wahnfried, le célèbre 'Festspielhaus', sa tombe dans le petit parc près de sa maison, les rues et des places qui portent le nom du compositeur et ses statues déterminent l'image du centre-ville. Mais il y avait aussi d'autres curiosités à découvrir. La maison du beau-père de Richard Wagner, le non moins célèbre compositeur Franz Liszt, qui a également trouvé sa dernière demeure à Bayreuth. Ou encore l'impressionnant Opéra Margravine, inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 2012.

 

  La ville de Bamberg, qui mérite également le nom de Rome Franconienne en raison de sa situation sur une colline et dont la vieille ville est aussi inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO, était la première destination dans les environs. La Nouvelle Résidence, la Cathédrale Impériale et le quartier qui fait penser à une Venise en miniature ont été explorés. Comme pour les autres visites de la ville, les visites guidées se sont déroulées en deux langues.

 

   Une journée était consacrée au beau paysage de la Suisse Franconienne qui, par une journée ensoleillée, a resplendi de couleurs automnales et a présenté nombre de ses étranges formations rocheuses. Le groupe s'est restauré à l'ombre de l'église de pèlerinage de 'Gößweinstein' pendant la pause de midi, avant de reprendre le chemin de l'hôtel, avec un arrêt au pittoresque 'Felsengarten Sanspareil'.

 

   Une autre journée a été consacrée à la tradition des lieux de pèlerinage franconiens. La basilique de 'Vierzehnheiligen', construite selon les plans de Balthasar Neumann, était l'objectif. L'origine de ce lieu de pèlerinage remonte à plus de 575 ans et est visité chaque année par un demi-million de pèlerins. La basilique est dédiée à quatorze saints, les sauveurs. Le retour vers Bayreuth s'est fait en passant par le monastère de Banz et la ville de la bière Kulmbach.

 

   Le groupe a passé toute la dernière journée à Nuremberg. Les points sombres de l'histoire de la ville, qui avait accueilli les congrès du parti national-socialiste, étaient éclipsés par la longue, importante et encore visible histoire du Moyen-Âge. Le plus connu fils de la ville est l'artiste Albrecht Dürer, dont la mémoire est très respectée. Les explications des guides de la ville sur l'imposant Château Impérial et les belles églises du paysage urbain ainsi que les auberges historiques ont également lcaptivé les visiteurs.

   Bien sûr, il restait aussi du temps pour se restaurer avec des spécialités de Nuremberg : Saucisses grillées avec choucroute. Il fallait également faire des provisions de spécialités de pain d'épices.

   De l'avis unanime des participants, le moment fort de la journée était le dîner commun à l'hôtel. Les impressions de la journée ont échangé, les activités communes ont rappelé et l'amitié a été célébrée non seulement avec du vin savoureux de la région, mais aussi avec de la bière délicieuse franconienne.

   Le samedi, les participants ont pris le chemin du retour vers Lüdinghausen, agréablement interrompu par une pause dans la ville baroque et épiscopale de Fulda. Les participants français sont ensuite restés une nuit de plus chez leurs hôtes de Lüdinghausen avant de prendre le chemin du retour vers Taverny. Les adieux n'ont pas été si difficiles, puisque quelques Tavernaciens proposeront début décembre des spécialités françaises sur notre stand du marché de l'Avent autour de l'église

St. Félicité.

   Ce fut un beau voyage !

Retour